Les chantiers d’insertion

Les chantiers d’insertion constituent de réelles opportunités pour les salariés concernés de retrouver une activité professionnelle, de suivre une formation complémentaire, de bénéficier d’une période d’immersion en entreprise et même, dans l’objectif premier recherché pour chacun : rebondir sur un emploi durable.

Les chantiers d’insertion poursuivent les objectifs suivants : faire accéder les personnes à l’emploi durable (CDI, CDD ou CTT de plus de 6 mois) et/ou les inciter à entrer en formation qualifiante.

Les objectifs d’insertion professionnelle sont évalués à partir des critères suivants : trois types de sortie sont considérées comme des sorties dynamiques :

  • les sorties sur emploi durable (CDI ou CDD de plus de six mois) ;

  • les sorties sur emploi de transition (CDD de moins de 6 mois ou emplois aidés)

  • les sorties sur formations qualifiantes

Afin d’atteindre ces objectifs, les chantiers d’insertion :

  • proposent un contrat de travail (CDDI) et un accompagnement socio-professionnel renforcé permettant de lever les freins pouvant les gêner pour l’accès à l’emploi durable (confiance en soi, mobilité, garde d’enfants, qualification, découverte des métiers, formation…) ;

  • mettent l’accent sur la formation et la professionnalisation des salariés accueillis, en proposant tout d’abord, un module de formation collective en lien avec l’activité du chantier puis, des formations plus spécifiques, pré-qualifiantes ou qualifiantes, en lien avec le projet professionnel de chaque individu. Des périodes de mise en situation en milieu professionnel sont également réalisées ;

Par ailleurs, les chantiers d’insertion contribuent au développement économique local (achat de fournitures et de petits matériels, interventions complémentaires d’entreprises locales pour réaliser des travaux non pris en charge par les chantiers, augmentation du pouvoir d’achat des personnes embauchées sur le chantier) ;

Chaque intervention est valorisante pour les salariés mais aussi pour le territoire.

A Hirson, trois chantiers d’insertion sont renouvelés sans discontinuité depuis plusieurs années :

  • Le chantier « Accessibilité et rénovation de l’habitat » (mis en place en 1995)

Il intervient dans le domaine du bâtiment et plus spécifiquement dans des travaux de gros œuvre, de finition, d’aménagement extérieur et de mise en accessibilité du cadre bâti communal et de la voirie.

En 2021, ce chantier a accueilli 25 salariés en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI), dont 21 hommes et 4 femmes, avec une moyenne d’âge de 32 ans.

Les sorties : sur 13 sorties en 2021, 46,15 % sont des sorties dynamiques (dont 2 vers l’emploi durable, 3 vers l’emploi de transition et 1 entrée en formation).

Pour 2022, le coût prévisionnel global du chantier (hors matériaux pris en charge par la Ville) s'établit à 272 056 €, dont 148 676 € à la charge de l'Etat pour les CDDI au titre de l'Agence des Services à la Personne (ASP), et 34 770 € à la charge du Département. La participation prévisionnelle du CCAS s'élève à 41 494 € (15,25 %).

  • Le chantier « Valorisation du patrimoine naturel et touristique, ferme pédagogique et maraîchage local » mis en place depuis 1997

Il se consacre à l’entretien et à la valorisation des espaces naturels, au maraîchage local (1,5 hectares de parcelles de jardins) et à la gestion d’une ferme pédagogique.

En 2021, il a accueilli 32 personnes bénéficiaires du RSA, salariées en CDDI, dont 24 hommes et 8 femmes avec une moyenne d’âge de 33 ans.

Les sorties : sur 22 sorties en 2021, 45,45 % sont des sorties dynamiques (dont 4 vers l’emploi durable, 3 vers l’emploi de transition et 3 entrées en formation).

Pour 2022, le coût prévisionnel global (hors matériaux pris en charge par la Ville) s'établit à 286 296 €, dont 175 792 € à la charge de l'Etat pour les CDDI au titre de l'Agence des Services à la Personne (ASP), 42 090 € à la charge du Département, et 44 600 € (sollicités) au titre du FSE. La participation prévisionnelle du CCAS s'élève à 23 814 € (8,32 %).

  • Le chantier «  Bien-être séniors » mis en place depuis 2016 

Ce troisième chantier est innovant. Il se consacre au soutien à domicile des personnes âgées en proposant des activités en collectif afin de rompre la solitude et de retrouver du lien social.

Expérimental en 2016, il est né d’un double constat :

- les besoins d’un public féminin éloigné de l’emploi, désireux de travailler dans le domaine des services à la personne mais ne faisant pas le pas des chantiers d’insertion existants par manque d’intérêt pour les activités proposées en bâtiment et en espaces verts ;

- les besoins des personnes âgées, en termes de vie sociale et de lutte contre l’isolement. Les services de soutien à domicile sont souvent centrés sur le soin à la personne ou les aides, et les prestations à domicile n’offrent pas de temps convivial, indispensable à la préservation du lien social.

Ce chantier d’insertion a accueilli 18 personnes bénéficiaires du RSA, salariées en CDDI, dont 16 femmes et 2 hommes, avec une moyenne d’âge de 33 ans.

Les sorties : sur 7 sorties en 2021, 57,14 % sont des sorties dynamiques (soit 4 vers l’emploi de transition).

Pour 2022, le coût prévisionnel de cette action s’établit à 306 500 €, dont 150 000 € à la charge de l’Etat, 62 612 € à la charge du CCAS (avec recherche de financements éventuels auprès du FSE et de la CARSAT dans le cadre des appels à projets).

A noter également, que le CCAS a obtenu fin 2021, des financements complémentaires pour cette action ; à savoir 20 000 € du Conseil départemental dans le cadre de la conférence des financeurs pour le développement et le caractère innovant de l’action et 15 000 € dans le cadre de la Politique de la Ville.

En 2021, l’ensemble des chantiers d’insertion du CCAS a donc concerné soixante-quinze emplois aidés recrutés en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI).

Sur 42 sorties, 20 sorties dynamiques ont été enregistrées, dont 6 vers l’emploi durable, 10 vers l’emploi de transition et 4 entrées en formation).

Les ateliers d'insertion

Ces ateliers ont pour objectif d'accueillir en entrées et sorties permanentes 25 bénéficiaires RSA orientés en insertion sociale. Chaque personne accueillie signe un contrat d'intégration par lequel elle s'engage à effectuer au minimum 9 heures d'activités non rémunérées par semaine.

Treize ateliers différents, adaptés et sans cesse renouvelés, sont proposés :

  • arts-décoration,
  • menuiserie-ressourcerie,
  • couture,
  • sophrologie caycédienne,
  • démarches en ligne,
  • lecture-bibliothèque solidaire,
  • magasin solidaire,
  • jardin/bricolage,
  • santé-alimentation,
  • vestiaire,
  • gestion de l’épicerie solidaire,
  • généalogie,
  • sport-santé.

L’encadrement et l’accompagnement social mobilisent 10 salariés du CCAS.

En 2021, 22 210 heures ont été réalisées au sein de l’ensemble des ateliers d’insertion.

Pour 2022, le budget prévisionnel s'établit à 245 906 €, dont 20 000 € au titre de la Politique de la Ville, 50 000 € à la charge du Département et 139 906 € à la charge du CCAS.

Nous contacter

CCAS d'Hirson
55, rue de Lorraine
02500 Hirson

Pôle Insertion
03.23.58.75.37
Contacter par mail
Toute l'actualité des chantiers et des ateliers sur facebook

Mes démarches en ligne

Accéder à vos démarches